Pour toute demande d’informations : commandes@lejardinducbd.com

    • Votre panier est vide.
Cbd Pour Dormir

Le sommeil est bien sûr un élément essentiel pour rester en bonne santé.

Outre son impact sur la régulation de l’humeur, le sommeil participe activement au renouvellement des cellules et contribue à la bonne marche du système immunitaire. De par ses effets relaxants et apaisants, plusieurs études démontrent aujourd’hui les bénéfices du CBD pour dormir.

Les différents troubles du sommeil

Les insomnies

C’est incontestablement le trouble du sommeil le plus connu et le plus courant. L’insomnie se caractérise par une difficulté, voire une impossibilité, à s’endormir. On distingue deux grands types d’insomnie : transitoires et chroniques.

Les insomnies transitoires

D’une durée de 2 à 3 semaines au plus, les insomnies transitoires sont le plus souvent liées à une période de stress, à des soucis de santé ou à des problèmes d’hygiène du sommeil. L’expression « hygiène du sommeil » englobe tous les éléments essentiels pour avoir un sommeil de bonne qualité. Ainsi, les insomnies transitoires peuvent être liées à une hygiène du sommeil défaillante. Il peut s’agir du fait de dormir dans une pièce bruyante ou trop éclairée par exemple.

Les insomnies chroniques

Comme leur nom l’indique, les insomnies chroniques sont un phénomène répétitif et régulier. Dans la majorité des cas, seul le recours à un traitement médicamenteux parvient à endiguer le problème. Les insomnies chroniques peuvent avoir des causes variées. D’une part, pyschophysiologiques, c’est-à-dire qu’elles sont liées au stress. D’autre part psychiatriques, chez les personnes souffrant de troubles psychiques ou dont le traitement provoque des effets secondaires, tels que l’insomnie. Enfin, elles peuvent être causées par des troubles du sommeil (apnée du sommeil notamment), un traumatisme crânien ayant causé des lésions neurologiques ou avoir une cause organique comme dans le Syndrome des jambes sans repos.

L’hypersomnie

Moins connue que l’insomnie, l’hypersomnie se définit par le fait de trop dormir. Paradoxalement, cet excès de sommeil provoque une impression de fatigue intense quasi-permanente. La forme d’hypersomnie la plus connue est la narcolepsie. Maladie qui se caractérise par des épisodes de sommeil subits et incontrôlables. Comme pour l’insomnie, on distingue plusieurs formes d’hypersomnie :

  • Idiopathique, dont les symptômes principaux sont des nuits de 10 heures ou plus, accompagnées de siestes en journée qui n’apportent aucun repos au dormeur.
  • Psychogène, liée à un trouble de l’humeur, comme la bipolarité par exemple.

Les parasomnies

Généralement observée chez les enfants et les adolescents, la parasomnie est un trouble du sommeil qui peut intervenir dans différentes phases : endormissement, sommeil profond ou sommeil paradoxal. Le somnambulisme, les terreurs nocturnes ou une forte agitation dans son sommeil sont des formes de parasomnie.

Les troubles du rythme circadien

Il s’agit ici d’un mauvais fonctionnement de l’horloge biologique interne. Ce dysfonctionnement crée une perturbation des habitudes de sommeil et donc, par extension, du cycle de sommeil. Là encore, plusieurs facteurs peuvent être en cause. On distingue deux facteurs possibles : interne ou externe. Le facteur interne est généralement lié aux syndromes d’avance ou de retard de phase. Dans le cas du syndrome d’avancée de phase, la personne s’endort très tôt dans la soirée mais se réveille également très tôt. A l’inverse, le syndrome de retard de phase se caractérise par un endormissement tardif et un réveil difficile.

Traitements classiques des troubles du sommeil

Traitement à base de benzodiazépine

Les benzodiazépines sont le traitement le plus souvent prescrit par les médecins dans les cas de trouble du sommeil. Cependant, les benzodiazépines présentent plusieurs inconvénients. En premier lieu, un phénomène d’accoutumance. En second lieu, leur effet diminue en cas d’utilisation prolongée. Pour terminer, ils sont responsables de nombreux effets secondaires, notamment de fortes somnolences au réveil. Ce n’est donc pas une solution pérenne dans le traitement des troubles du sommeil.

Autres traitements des troubles du sommeil

Les sédatifs hypnotiques

Les sédatifs hypnotiques sont également utilisés dans le traitement des troubles du sommeil. Toutefois, leur action est plus courte que les benzodiazépines. De ce fait, ils ne vont pas provoquer de somnolence au réveil par exemple. Néanmoins, la prise de sédatif hypnotique s’accompagne de nombreux effets secondaires : sensation d’être ivre, maux de tête, perte de coordination, etc.

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont généralement prescrits quand les troubles du sommeil sont la conséquence d’un état dépressif ou anxieux. Mais les antidépresseurs sont eux aussi responsables d’un phénomène d’accoutumance et de nombreux effets secondaires.

La mélatonine

Appelée l’hormone du sommeil, l’organisme sécrète naturellement de la mélatonine. Cette hormone joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du cycle circadien. Souvent prise sous forme de compléments alimentaires, elle est parfois associée au CBD.

Prendre du CBD pour dormir

CBD pour dormir : comment ça marche ?

Le CBD n’est ni un somnifère ni un sédatif. En revanche, il va avoir un impact global positif sur l’organisme de son utilisateur. Une étude publiée en 2019 dans The Permanente Journal démontre d’ailleurs son efficacité sur l’anxiété et qu’il contribue à améliorer la qualité du sommeil. De fait, le CBD a une forte influence sur plusieurs hormones. Et notamment sur la cortisol, dite « hormone du stress » mais aussi sur la sérotonine, appelée aussi « hormone du bonheur ». Il va donc avoir un rôle de « balance interne » et va contribuer à la régulation de certaines fonctions biologiques (appétit, humeur, etc.).

CBD pour dormir : sous quelle forme ?

Le CBD se présente sous différentes formes : orale (à avaler), sublinguale (à laisser agir sous la langue), respiratoire ou transdermique, à appliquer sur la peau. Selon la forme prise, ces effets auront un délai d’action et une intensité variable. Le dosage de CBD pris va également avoir une grande importance pour avoir un résultat optimal. Idéalement, si vous souhaitez prendre du CBD pour dormir, nous vous recommandons de privilégier les formes orales et sublinguales.

CBD pour dormir : est-ce efficace contre les insomnies ?

Le CBD seul ne peut être considéré comme un traitement efficace contre les insomnies. Tout d’abord parce qu’il ne saurait venir se substituer à un traitement médicamenteux prescrit par un médecin. Ensuite parce qu’il doit être pris dans le cadre d’une bonne hygiène de vie globale. N’hésitez donc pas à en parler avec votre médecin. Les professionnels de santé sont désormais bien informés sur les bénéfices du CBD pour dormir. Votre médecin pourra vous proposer un suivi adapté à votre situation.

CBN ou CBD pour dormir ?

Cannabinol (CBN) et Cannabidiol (CBD) sont souvent confondus. Pourtant, s’ils sont très proches, ils présentent tout de même quelques différences.

Points communs entre CBD et CBN

Le CBD et le CBN sont tous deux issus de la plante du chanvre. De plus, contrairement au THC, ils sont tous deux psycho-inactifs, c’est-à-dire qu’ils ne provoquent pas d’effets psychotropes, comme les hallucinations par exemple. Enfin, ces deux molécules du chanvre ne sont pas considérées comme des stupéfiants. Cela signifie que CBD et CBN sont légaux et disponibles en vente libre.

Différences entre CBD et CBN

La différence majeure entre le CBD et le CBN va résider dans leur impact sur certains récepteurs. En effet, le CBD va agir principalement sur les récepteurs endocannabinoïdes de type CB2. Situés dans différentes parties du système immunitaire, ils sont notamment responsables de l’effet anti-inflammatoire du CBD. Alors que le CBN aura une action plus significative sur les récepteurs endocannabinoïdes de type CB1, principalement présents dans le système nerveux central.

CBN pour dormir : est-ce efficace ?

CBD et CBN participent tous deux à améliorer le sommeil. Selon certaines études montreraient même que le CBN apporte un complément plus significatif que le CBD dans le cas des troubles du sommeil. Idéalement, si vous souffrez de forts troubles du sommeil, nous vous conseillons de privilégier les produits contenant du CBD et du CBN. Le CBN va avoir un rôle d’entourage du CBD et va de ce fait renforcer ces effets.

CBD pour dormir : la FAQ

Le CBD aide-t-il à dormir ?

Grâce à ses effets apaisants et relaxants, le CBD améliore la qualité du sommeil. Il va également participer à réduire les insomnies ou tout autre trouble du sommeil. D’autant plus si ces troubles du sommeil sont le résultat d’une anxiété ou d’un stress.

Quand prendre du CBD pour dormir ?

Si vous souhaitez prendre du CBD pour dormir, nous vous recommandons de le prendre dans un délai de 30 minutes à 2 heures avant le coucher. Ce délai pourra varier selon plusieurs éléments : forme prise, dosage, corpulence, sexe, tolérance au CBD, etc. Il conviendra donc d’adapter le moment de prise de CBD à vos propres besoins et réactions.

Quelle huile de CBD choisir ?

Toutes les huiles de CBD proposées par le Jardin du CBD sont efficaces pour lutter contre les troubles du sommeil. C’est essentiellement la concentration en CBD de l’huile et le dosage que vous prendrez qui vont déterminer la puissance des effets. Nous vous recommandons de commencer par de petites doses. Vous pourrez ensuite les augmenter jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

CBD pour dormir : en conclusion

De plus en plus de personnes souffrent de troubles du sommeil. En cause : notre rythme de vie de plus en plus stressant, l’exposition prolongée aux écrans, etc. Le CBD peut alors avoir l’air d’une solution miracle pour régler vos problèmes de sommeil. Pourtant, comme dit plus haut, si le CBD est un complément intéressant, il ne saurait remplacer une prescription de votre médecin. Par ailleurs, il ne saurait être efficace hors d’une démarche globale pour obtenir une meilleure hygiène de vie.