Pour toute demande d’informations : commandes@lejardinducbd.com

    • Votre panier est vide.
Effets Secondaires Possibles Cbd

Même si son utilisation se démocratise, beaucoup de personnes se posent encore des questions sur les possibles effets secondaires du CBD.

CBD ou cannabidiol : qu’est-ce que c’est ?

Le CBD est un cannabinoïde, au même titre que le THC, le CBG, le CBN, etc. L’OMS a répertorié plus de 100 cannabinoïdes présents dans le chanvre. Pour autant tous n’ont pas les mêmes effets. Souvent confondu avec le THC, substance illicite associée aux effets psychotropes du cannabis, le CBD est quant à lui un produit parfaitement légal. En effet, s’il est lui aussi issu de la plante de chanvre, le CBD est psycho-inactif. C’est-à-dire qu’il n’a aucun effet psychotrope.

En revanche, selon plusieurs études, le CBD présente de nombreux bénéfices parmi lesquels : relaxation, décontraction musculaire, réduction du stress et de l’anxiété, diminution des douleurs chroniques, amélioration de la qualité du sommeil, etc. Souvent associé au CBN ou au CBG, ils ont un effet d’entourage qui va amplifier l’efficacité du CBD.

Le CBD : sous quelles formes le prendre ?

Le CBD se présente sous de nombreuses formes. Pour les classer, on distingue 4 voies de prise du CBD :

  • orale (à avaler) : thés, infusions, tisanes, gélules, etc.
  • sublinguale : huiles de CBD (à laisser agir sous la langue) ou pâte de CBD (à placer contre la gencive),
  • respiratoire (à fumer) : e-liquides CBD pour les cigarettes électroniques, résines fleurs de CBD, à fumer avec ou sans tabac, …
  • transdermique : produits cosmétiques (crèmes, patchs, etc.) de CBD à appliquer directement sur la peau.

Effets du CBD

Plusieurs études reconnaissent désormais les bénéfices du CBD dans certains cas, notamment pour apporter un effet relaxant et apaisant. Ainsi, il contribue à décontracter les muscles, apaiser l’anxiété, réduire le stress, … Il va donc participer à réduire les douleurs chroniques liées à certaines pathologies, à améliorer la qualité du sommeil, entre autres.

En outre, dans un rapport de pré-examen publié en 2017, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît les effets bénéfiques du CBD sur certaines formes d’épilepsie et « un certain nombre d’autres conditions médicales ». Toutefois, le rapport dit aussi que : « cette recherche est nettement moins avancée que pour le traitement de l’épilepsie. Pour la plupart des indications, il n’existe que des preuves précliniques, tandis que pour certains, il existe une combinaison de preuves précliniques et cliniques limitées. L’éventail des conditions pour lesquelles le CBD a été évalué est varié : neuroprotecteur, antiépileptique, hypoxique-ischémique, anxiolytique, antipsychotique, analgésique, propriétés anti-inflammatoires, antiasthmatiques et antitumorales. »

Effets secondaires du CBD

Bien qu’il ne puisse pas y avoir de phénomènes d’overdose avec le CBD, il peut y avoir surdosage, contre-indications ou interactions médicamenteuses dans certains cas. Il est donc important de connaître ces éléments avant toute prise de CBD.

Effets secondaires du CBD : la somnolence ou la sensation de fatigue

Le CBD s’utilise souvent pour pallier des problèmes de sommeil : insomnies, réveils nocturnes, cauchemars, … De ce fait, il n’est pas rare qu’il entraîne des phénomènes de somnolence au cours de la journée. Le risque est alors important si la personne utilisant du CBD conduit ou manipule engins et machines.

De la même façon, le CBD permet avant tout de se détendre et de se relaxer. Pris sous forme de cure, son objectif est dans ce cas de retrouver de l’énergie. Cependant, il arrive que le corps réagisse par des épisodes ponctuels de fatigue, dont l’intensité varie d’une personne à l’autre. Ce phénomène est le plus souvent passager et tend à diminuer puis disparaître après un mois d’utilisation régulière.

Notre conseil

Si vous observez des phénomènes de somnolence ou des épisodes de fatigue persistants, nous vous recommandons de revoir votre dose quotidienne de CBD en la réduisant. Et ce, jusqu’à effacer somnolence et fatigue tout en gardant les effets positifs du CBD.

Effets secondaires du CBD : la sensation de bouche sèche

Appelée aussi xérostomie, la sensation de bouche sèche est souvent observée chez les utilisateurs de CBD. Et tout particulièrement chez les personnes qui le fument, sous forme de fleurs de CBD ou d’e-liquides par exemple.

Notre conseil

Cette sensation locale de déshydratation est passagère. Elle peut se régler rapidement en s’hydratant tout simplement ! En effet, boire quelques gorgées d’eau suffit à faire disparaître la sensation de sécheresse buccale.

Effets secondaires du CBD : la perte d’appétit

Si le THC s’associe souvent à une augmentation d’appétit et aux fringales, le CBD a un effet régulateur de la faim. De fait, il participe à la diminution de la production de ghréline, une hormone stimulant l’appétit. C’est pourquoi certaines personnes utilisent le CBD comme une aide à la perte de poids ou dans le cadre d’un changement d’habitude alimentaire. Néanmoins, si c’est un bénéfice pour certains utilisateurs, d’autres ne souhaitent pas avoir cet effet de perte d’appétit.

Notre conseil

Si, pour vous, la perte d’appétit liée à la prise de CBD est un effet indésirable, nous vous recommandons de changer l’heure de prise. Il suffira simplement d’éloigner votre prise de CBD de vos heures de repas. Le phénomène de perte d’appétit devrait alors disparaître en quelques jours.

Effets secondaires du CBD : les nausées et problèmes gastro-intestinaux

Bien que très rare, il arrive que le CBD provoque chez certains utilisateurs nausées et problèmes gastro-intestinaux. D’autant plus que le CBD est plutôt connu pour ses propriétés anti-nauséeuses puisqu’il contribue à réguler la production de sérotonine. De la même façon, ses effets bénéfiques dans certaines affections sont reconnus, telles que le Syndrome de l’Intestin Irritable par exemple.

Notre conseil

Si vous souffrez de nausées et/ou de problèmes gastro-intestinaux après avoir consommé du CBD, nous vous conseillons de réduire votre dosage. Si le phénomène persiste, il faudra envisager de stopper complètement la consommation de CBD.

Comment éviter les effets secondaires du CBD ?

Dans la majorité des cas, les effets secondaires du CBD sont liés à un surdosage et/ou à des interactions médicamenteuses. C’est pourquoi nous vous recommandons de commencer par un faible dosage de CBD. Dosage que vous pourrez augmenter progressivement jusqu’à avoir une efficacité optimale pour vous. De la même façon, il est impératif de toujours espacer la prise de CBD de la prise de tout traitement médicamenteux pour éviter tout risque d’interactions. C’est ce qu’on appelle la règle PPE : Posologie faible avec une Progression lente et un Espacement maximum entre prise de CBD et de médicaments. Néanmoins, il est indispensable de bien vérifier les interactions possibles entre CBD et un traitement médicamenteux avant toute prise.

Les interactions médicamenteuses avec le CBD

Une vérification des interactions médicamenteuses est indispensable. Notamment si vous avez un traitement médicamenteux quotidien et que vous souhaitez prendre du CBD. Cependant, il est important de savoir que les interactions entre médicaments et CBD ont lieu au niveau du foie. De ce fait, il n’y aura interaction que pour les formes de CBD prises par voie orale (thés, infusions, tisanes, gélules, bonbons, etc.) ou par voie sublinguale (gouttes, pâtes, etc.).

En outre, plus le dosage de CBD pris est faible, moins il y aura d’interactions médicamenteuses. C’est pourquoi les interactions sont généralement observées chez les personnes prenant du CBD à très fortes doses (plus de 100 mg).

Pour terminer, une étude « Medical Cannabis and Cannabinoids » a été menée par le Penn State College of Medicine (Hershey, Pennsylvanie, USA). Elle tend à prouver que CBD et THC perturberaient l’action d’une cinquantaine de médicaments parmi les plus prescrits. Par sécurité, il est donc recommandé d’avoir un délai de 3 à 4 heures minimum entre la prise de traitement médicamenteux et la prise de CBD par voie orale ou sublinguale.

interactions médicamenteuses CBD

Les contre-indications au CBD

Il n’y a que peu de contre-indications à la prise de CBD. Toutefois, vous ne devez pas prendre de CBD si :

  • Vous êtes une femme enceinte ou allaitante. En effet, le CBD pourrait modifier négativement les propriétés du placenta. Même si aucune étude n’existe sur le sujet, le principe de précaution prime pour préserver la santé de la mère et de l’enfant.
  • Il y a un terrain allergique important. Certaines personnes sont allergiques au chanvre donc ne doivent pas prendre de CBD par précaution. D’autre part, même si le risque de développer une allergie au CBD est faible, il existe. Le plus souvent, les manifestations sont bénignes. Elles se rapprochent alors des allergies saisonnières : yeux et gorge irrités, nez qui coule, etc.
  • Il y a une interaction connue entre certains traitements et le CBD pris sous une autre forme que par voie orale ou sublinguale. C’est par exemple le cas avec les traitements anticoagulants.

Notre conseil

Les médecins sont désormais très bien informés sur l’usage du CBD dans un cadre thérapeutique. Si vous souhaitez prendre du CBD pour compléter votre traitement médicamenteux, parlez-en à votre médecin. Ayant accès à votre dossier médical et à vos antécédents, c’est la personne qui sera la plus à même de vous conseiller et de vous accompagner dans ce projet.